Gryffindor
000 pts
Ravenclaw
000 pts
Hufflepluff
000 pts
Slytherin
000 pts

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Alice Ermstal Achintya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 30/01/2013
Messages : 87

Disponibilité : Actif



MessageSujet: Alice Ermstal Achintya Ven 26 Fév - 22:23
Voir le profil de l'utilisateur

FEAT NAMAZUO TOUSHIROU ▬ TOUKEN RANBU

Nom et Prénom
- Alice Ermstal Achintya

AGE
- 497 ans

GROUPE
- Vampire bon (officiellement mais mauvais réellement)

ORIENTATION
- Ambi

MÉTIER
- Scientifique ! Nan, j'aime pas les expériences... sauf sur les tartines au petit déjeuner pour savoir de quel côté elles tombent... Hum alors... Chirurgien ! Non, c'est pas très utile pour les vampires, ces crétins sont incapable de se blesser ou de tomber malades convenablement... Dentiste ! Nan, c'est crade de mettre ses doigts dans la bouche des autres... Bon ben... Prêtre alors. C'est pas fatiguant en plus de faire la messe. Voilà, je suis Prêtre...

PARTICULARITÉ
- Hum... Il est... narcoleptique...

- "Achintya" signifie "au delà de la compréhension" ça lui va plutôt bien non ?

PHYSIQUE

Alice est une jolie jeune femme aux longs cheveux blonds doux et soyeux… ou du moins, à l’apparence d’une jeune top-modèle à la silhouette fine et délicate et à la charmante taille de 1m74. Ses longues mèches d’un blond platine lui arrivent à l’orée de ses petites fesses bien ronde. Mais maintenant, vous ne pouvez que voir un amas de mèches brunes violacées depuis qu’il a prit l’habitude de les teindre.

Ses grands yeux sont d’un bleu nuit, brillant comme les étoiles qui l’illumine. Jamais un seul éclat de tristesse pour les troubler, jamais aucun nuage. Et, depuis qu’il est Prêtre, il porte une larme couleur vert d’eau accompagnée d’un losange sous son œil gauche. Et si vous tenez à avoir des explications sur cela… bon courage…

Ses muscle sont parfaitement dessiné et saillant, faisant presque ressemblait son corps à une statue d’Apollon grec depuis que sa peau est devenue si opaline. Un peu plus ferme depuis qu’il est devenu vampire et il sait parfaitement s’en servir. Toutefois, avec ses vêtements amples à la limite du féminin, il semble avoir un corps de femme et d’enfant… ce qui fait qu’on le prends souvent pour une jeune demoiselle perdue et qu’il a déjà failli se faire entraîner en zone de reproduction…

Revenons un peu sur ses vêtements… Quand il officie dans l’église, il porte ce qui ressemble à une robe de tissu souple et légère dans les teintes du bleu pastel. Ses manches tout aussi ample cache ses petite main fine et il prends peu souvent la peine de les remonter, s’en servant comme gants quand il tient quelque chose. une large écharpe en soie bleu clair cache le bas de son visage, le couvrant jusqu'à la base de ses yeux et rare sont donc les personnes qui ont vu son visage en entier.
Dans le « civil » il est constamment vêtu de blanc. Pantalon en toile moulant son postérieur et chacune de ses courbes, chemise bien fermé jusqu’au col qui lui donne un air de garçon sage ainsi qu’un long manteau lui descendant jusqu’au genoux. Seul une écharpe d’un bleu foncé comme ses yeux entoure élégamment son cou et cache constamment le bas de son visage, comme s'il voulait pas qu'on le reconnaisse. D'ailleurs, quand il sort, c'est le seul moment ou il attache les cheveux et les cache dans son écharpe pour les faire paraître court.


CARACTERE

Hello ! Comment allez-vous ? Bien ? Parfait ! Faisons connaissance ! Alors, je suis une personne très gentille et compréhensive ! Vous n’avez aucune crainte à avoir de moi, je vous aiderai en toutes circonstances ! Après tout, je suis prêtre donc aider les gens, c'est mon boulot ! Je crois... Du moins, c'est ce qu'on m'as dit mais je pense que je me suis endormie pendant les explications les plus croustillante et secrète...

Ah, il paraît que je suis très curieux… on me dit assez souvent d’arrêter de poser des questions sur tout ce qui bouge. Et ce qui ne bouge pas d’ailleurs, aussi… Mais c’est amusant vous ne trouvez pas ? Non, vraiment ? Même pas un tout petit peu ? Oh... vous n'êtes pas drôle...

En parlant de curiosité, je vais vous confier un secret… Savez-vous que le sol n’est pas tout à fait comme une librairie ? Car c’est formidable ! On peut y trouver plein d’animaux que l’on ne connaît pas cachés dans le sable, c’est vraiment magnifique !

Sinon, vous aimez faire la fête . Et vous amuser . Autour d’un bon feu de camp avec la mélodie d’une cithare et de l’eau-de-vie ! Sous le clair de lune surtout ! À écouter les rires et les chants ! Oh, les grandes fêtes dans les demeures des Seigneurs ont leurs charmes aussi mais ça sent souvent le cochon grillé…, je me demande ce qui leur prend de les faire rôtir au centre-ville… En plus ça crie fort et c’est d’ailleurs pour cette raison que je n’ai jamais voulu assister à ce spectacle car ça n’a pas l’air amusant du tout… Même si voire des cochons crier "à l'aide" pourraient peut-être être intéressant... À moins que je n'aie confondu avec les marshmallows d'Afrique... Qu'en pensez-vous ?

Hein ? Comment ça je ne raconte pas la bonne époque ? De quoi me parlez-vous ? C'était dans le conte que j'ai lu l'autre fois ! Même qu'il était vieux et poussiéreux et que le Whisky c'est bon pour la santé ! Et de toute façon, on ne contredit pas un médecin, surtout un psychiatre ! Non, mais... En plus, on m'a dit que les carottes étaient meilleures pour la santé donc si vous embêtez je vous fous dans la cheminée et j'allume le feu. On ne rigole pas avec le père Noël !

Hum... Où j'en été déjà... Ah oui ! Je serais ravi de vous rencontrer pour une consultation, enfin, au pénitencier... non c'est pas ça... ah ! parloir ! au parloir c'est ça ! Alors n'hésitez pas à venir prendre rendez-vous avec moi !


HISTOIRE

Le soleil c’était levé, montrant l’avènement d’un nouveau jour mais surtout d’une nouvelle vie. Une petite vie fragile et délicate mais une petite vie promise à de grandes choses. Le soleil… symbole de la divine Amaterasu… c’est bien parce qu’il était né en même temps qu’elle se fut levé qu’il fut choisi… tout comme son « frère » fut choisi pour être né un jour de pleine lune, divine opaline montrant la puissance du dieu lunaire Tsukuyomi.
La nuit et le jour… La lumière et les ténèbres… deux enfants nés des jouets du roi, voués à être les futurs fils de l’homme le plus important du pays de soleil levant. Non devenu presque risible pourtant dans le monde obscur des vampires. Mais l’empereur, devenu vampire pendant la guerre et gardant son trône d’une main de fer refuser de détruire les douces valeurs de son enfance. C’est dans se contexte que grandirent Arisa et Tsukito, deux des nombreux enfants adoptés par l’empereur.

Les deux enfants n’avaient aucun lien de sang mais ayant seulement une nuit de différence, ils étaient plus proche l’un de l’autre que quiconque dans la grande demeure. Arisa était aussi blond que Tsukito était brun… Sa peau était aussi claire que celle de son frère était basanée. Il était aussi calme et fragile que son frère était énergétique et puissant.
L’éducation était sévère… peut-être trop… strict et parfois douloureuse, laissant quelques marque sur les peau encore enfantine. Les mains devenaient aussi calleuses et dure à force de tenir les katana de bambou et les muscles endoloris de se former aussi promptement. Mais on s’occupait d’eux. Ils était nourrit, blanchit… Ils n’avaient jamais froid, avait toujours des vêtements propres… Ils avaient une certaine liberté dans la demeure alors, n’était-ce pas là l’essentiel ?

Les années passent et les sentiments changent… les gestes aussi. Un peu moins amical… un peu plus doux… Les deux enfants ont grandis maintenant, dix-huit ont passé et ils sont en âge de comprendre parfaitement leur sentiment. Ils sont toujours aussi différents… toujours aussi complémentaire… Alors, les opposés s’attirent…
Mais leurs sentiments ne sont pas les seuls à évoluer… Et ce qui est crée peut parfaitement être détruit. Qu’ils pleurent ou qu’ils rient, leur première fut leur dernière nuit… et cette odeur de fer, se liquide carmin se grava à jamais dans la mémoire de Arisa, signant ainsi sa dernière lune en temps qu’humain… Une immense et généreuse pleine lune… Première lueur opaline que captèrent ses yeux de vampires…

Arisa… « La femme aux secrets » était un jeune homme… un jeune vampire brisé mais en vie… un jeune vampire qui n’avait qu’une seule idée en tête : Revoir cette magnifique couleur carmin colorer de sang l’astre lunaire…

~***~


Huit ans venait de passer depuis la mort de Tsukito, la douceur soyeuse et agréable des draps de soie… la chaleur d’un lit qui n’ai pas le sien et pourtant pas si inconnu que la. La blancheur immaculé du tissus choyant… souillé par le sang et un corps san vie. Un sourire s’élargit avant que le propriétaire ne quitte la couche. Une première victime… La toute première d’une longue liste… Le plus faible de ses « frères » restant.
Arisa c’était délecté de chaque touché, chaque souffle sonnant comme un glas, chaque soupire comme un compte a rebours funeste.

Il avait joué… n’avait pas été débusqué… et à présent, tout ces frères se regardaient avec méfiance, leur lien déjà si faible s’était brisé sans le moindre éclat. Qui avait osé utiliser une arme en argent pour faire de telles cicatrices ? Qui avait oser boire jusqu’à la dernière gouttes de sang une personne de a famille, un proche… Quel était le monstre qui avait trahis la famille ?

Une seule personne le soupçonnait… non, il le savait. L’empereur savait tout, il était le roi de son pays, il en était le Dieu. Mais cela s’amuser, comme un immense battle royal, le sang vampirique coulant dans ses veines et le temps passant ayant peu à peu altérer sa notion de paix et de gentillesse. Il voulais savoir quel était le plus puissant de ses enfants… Lequel mérité le plus de vivre… Lequel aurait le plaisir d’être consumé entièrement par le Dieu égocentrique et orgueilleux qu’il était peu a peu devenu.
Arisa partageait cette soudaine envie de jeu… cette patience pour l’accomplir maintenant qu’il avait gagné toute la retenue nécessaire pour pouvoir s’amuser sans perdre le contrôle sur le sang… sans mettre un terme à la vie de l’autre avec trop de rapidité.

Deux autres années passèrent… un autre crime, un autre frère. La même méthode douce et sanglante, le même goût amère du sang. La peur qui avait commencé à disparaître repris de plus belle, plus acide encore, le jeu devenant plus amusant et plaisant.

Soixante-quatorze années plus tard, un seul de ses frères restait t il le contemplait à présent, une lueur enfantine et innocente dans le regard. Un air amusé et pourtant si doux. Il le regardait, son peignoir blanc tâché du sang de sa dernière victime… leur père derrière le frère regardait ses deux progéniture s’affronter du regard.
Mais l’aîné, le second véritable fils de sang de l’empereur tremblait. Il tremblait devant cet enfant dont personne ne s’était méfiait… devant se faible vampire que tout le monde raillé. Alors, le sourit s’élargit une nouvelle fois et Arisa leur tourna le dos avant de quitter le palais sans se retourner sous le rire tonitruant de l’empereur. Le roi qui d’ailleurs, avait signé sa dernière nuit… Mais cela est une autre histoire…

Arisa avait 102 ans quand il s’enfuit dans la nuit, quittant le Palais pour la première fois de sa vie… qui son pays natale…

~***~


Une nouvelle liberté… Une nouvelle lune… Un autre temps qui change au rythme du temps qui défile sans fin. Arisa (prononcer : Alissa) devient Alice et le nom que lui avait offert sa mère bien caché en second prénom. Son nom de famille ? Il le doit aux nombreux ouvrages qu’il l’a lus… a moins que ce ne fût choisi au cours de l’un de ses voyages ?
Tout est calme… trop calme alors, il en profite pour étudier… des études de médecine d’abord… puis des études de droit… des études de Latin… Ça fait passer le temps… Mais le sang lui manque… les plaisirs charnels… les cris de douleurs… la peur et les tremblements…

Cent onze années d’études et de voyage… d’ennuis aussi… non, surtout. Son errance l’avait conduit en Amérique où il s’était acheté une petite maison en centre ville dans les quartiers moyen. Oh de l’argent, il en avait, mais le lieu où il était lui importait que peu… Et cette maison, s’il l’avait acheté, c’est parce qu’il n’était plus seul. Car il avait trouvé un souvenir à prendre avec lui… Un jeune humain qui était tombé évanoui de faim à ses pieds. Oh joie, peut-être allait-il cesser de s’ennuyer ?

C’est donc ainsi que le petit Wylhelm entra dans sa vie… chétif et innocent… au caractère de rebelle qui s’énervait si vite. Un enfant qui n’avait jamais été esclave ou marqué contrairement a lui. Dans un sens, il l’enviait…
Mais il ne le montra pas, se montrant un bon tuteur patient et diplomate… jusqu’au seize ans du garçon. Le jour de son anniversaire, Alice changea du tout au tout. Violentant brutalement et sans aucune raison son protégé… le transformant en vampire avant de le séquestrer et l’empêchant de sortir… pendant plus de deux cent quatre-vingt ans…

Entre temps, un autre humain les avaient rejoint, un petit être encore plus fragile que Wylhelm… Un qui avait le même âge qu’il avait que Wylhelm quand le vampire l’avait fait renaître. Mais lui ne connu jamais la douceur du vampire… Apprenant directement la souffrance des chaînes.
Cet humain, Alice l’avait nommé Mukuro. Après tout, il l’avait « trouvé » au Japon, son pays d’origine alors qu’il avait voulu remettre un pied sur sa terre natale après près de trois cent quatre vingt ans d’absence. Une chasse d’un groupe d’humains à laquelle il avait participé avec une connaissance rencontrée sur un autre continent. Mukuro et son frère lui avait tapé dans l’œil en sautant d’une falaise pour leur échappé. Il avait donc transformé puis abandonné le plus grand avant de kidnapper le plus jeune. Les retrouvailles promettaient d’être amusante…

~***~


Confession sur l’oreiller… des mots que l’on avoue à demi et une tendresse que l’on retrouve. Des tremblements, des gestes que l’on pardonne, un goût que l’on retrouve… La lune se lève une nouvelle fois et un ordre est donné.

« Tu te souviendras de tous ses moments. Et quand cela sera trop fort, quand ton esprit sera perdu dans la douleur… Tu le sentiras encore une fois… »


La douleur… le sang… tout devient noir. C’est la fin, celle qu’il avait choisi…
Pourtant, ses yeux se rouvrirent encore une fois. Il se réveilla encore une fois… tout doucement, ses blessures s’étaient soignées et il était « de nouveau » en vie. Quelle étrange farce. Ainsi, son fils n’avait pas réussit à le tuer… Alors… il recommencerait son jeu… puisque c’était ainsi, il ne s’arrêterait plus.

Ses blessures étaient totalement guéries à présent et il s’était trouvé un nouvel emploi, ayant laissé la bibliothèque Tageslicht, sa création, à son fils. Puisqu’il était mort, il n’en avait plus besoin. Et pour ce moquer du destin, il avait utilisé ses précédente étude pour devenir le Prêtre de l’église en périphérie de la ville. Ironie de la vie et de ses actes… Il cachait le bas de son visage, avait teint ses cheveux, mis le signe de cette larme qui coule éternellement sous un œil.
Maintenant tout était de nouveau prêt, six mois après sa mort… Le jeu pouvait reprendre.


Revenir en haut Aller en bas
Alice Ermstal Achintya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ten'Vremeni :: Fiches-
Sauter vers: